Gérer ses émotions en temps de crise avec le Shiatsu et le Do In

Dans cet article, nous allons traiter de deux émotions, la colère et la peur. Si elles sont souvent considérées comme négatives, nous verrons qu’elles ont leur utilité, au même titre que la joie et la tristesse. Selon l’énergétique orientale, ce sont les émotions en excès qui sont négatives, et causes internes de maladies.

Pour gérer ses émotions, il faut d’abord les comprendre. Et pour les comprendre, il est nécessaire de les écouter. Ensuite, on peut mettre en place les outils quotidiens qui vont nous aider à vivre en harmonie avec elles.

Ces outils prennent leur racines dans les philosophies anciennes, orientales principalement (Inde – Chine – Japon), et se posent comme un art de vivre.

Aussi, vous découvrirez que comme dans tout apprentissage, la maîtrise des outils proposés prend du temps. Les résultats sont là avec une pratique régulière et soutenue. La patience, la persévérance, mais aussi l’indulgence envers vous-même seront vos meilleurs alliés sur le chemin de l’harmonie intérieure. Visez toujours l’objectif. Acceptez les jalons pour y arriver. Faites des pauses si nécessaire. Mais ne baissez jamais les bras.

Bonne pratique ! 😉

meditation paix intérieure zen shiatsu doin gérer ses émotions

Se poser pour écouter ses émotions

Certaines émotions sont perçues comme négatives car elles dégradent notre psychisme et notre physique. C’est le cas de la colère et de la peur. Nous allons voir qu’en énergétique orientale, la perception est un peu différente…

La colère est aussi une émotion positive

La colère est une puissante énergie ascendante et expansive. C’est l’énergie Yang la plus difficilement contrôlable, car soudaine et explosive. Si elle peut affecter négativement notre organisme (hypertension, céphalées, etc.), elle a ceci de positif qu’elle exprime une émotion forte, que l’on a besoin de sortir, que l’on ne peut garder pour soi. C’est une importante énergie créatrice.

Si quelque chose nous met en colère, c’est qu’elle nous touche. Et si elle nous touche, il y a fort à parier que l’on va mettre en oeuvre des solutions pour transformer l’essai en plus positif. La colère reste quoi qu’on en dise un moyen de communication, un moyen d’interagir avec le monde qui nous entoure.

L’important est de comprendre la cause de notre colère, souvent la frustration, et d’agir précisément sur cette dernière afin de mettre progressivement en adéquations nos envies et besoins avec notre environnement.

colère frustration émotions gérer Yang

La peur est une émotion utile

La peur est une énergie très intérieure qui se concentre vers le bas. Emotion Yin par excellence, la peur peut être manifestée ou largement intériorisée. En excès, elle devient paralysante pour tout le Ki de l’organisme, mène à l’angoisse, la phobie, la panique. Elle épuise et vide le Rein, siège de notre énergie ancestrale (Yuan Ki).

A l’instar de tout ce qui est Yin, la peur est liée aux notions de profondeur, de densité, de stagnation, et de froid. Les effets pour l’organisme d’une peur non exprimée seront donc plus longs à résoudre. Ils affectent principalement le Foyer Inférieur* (lombaires, troubles sexuels, problèmes de sommeil, etc.) et l’axe Coeur-Rein* : dépression, burn out ; agitation, palpitations, etc.

Cependant, il est important de souligner que la peur est une de nos émotions primaires qui a permis a l’humanité d’évoluer. En effet, dans son côté positif, la peur assure notre instinct de fuite et de survie face au danger. Sans elle, nous ne serions -plus là pour en parler….

peur émotion yin shiatsu doin gérer

Les bienfaits d’une bonne respiration sur nos émotions

Comment bien respirer

Les bienfaits d’une bonne respiration sur notre organisme tout entier, corps et esprit, sont bien connus :

  • Meilleure oxygénation des tissus et meilleure élimination des toxines
  • Diminution de la fréquence cardiaque et de la tension artérielle
  • Meilleure digestion
  • Diminution du stress et des tensions musculaires
  • Meilleure qualité de sommeil
  • Meilleure concentration

Des 3 types de respiration – claviculaire, thoracique, abdominale (ou diaphragmatique), la troisième est celle qui permet une ouverture et une fermeture maximales des poumons et donc un apport en oxygène et une élimination des toxines optimaux.

De plus, la respiration abdominale, plus longue et plus lente que les 2 autres, permet de recentrer l’énergie dans notre Hara. Elle améliore ainsi notre ancrage, et permet d’endiguer la monter trop rapide d’énergie (comme avec la colère par exemple, ou les conséquences de la peur qui atteignent le Coeur*).

Bonne posture – corps étiré
Mauvaise posture – corps tassé

La posture est un élément clé pour bien respirer. Tous les “étages” doivent être “libérés”. Ainsi, les pieds doivent être bien ancrés à plat au sol, les chevilles et les genoux stables et souples. Le bassin, légèrement ante-versé, doit lui aussi permettre une bonne stabilité, un bon ancrage sur les hanches, tout en restant mobile. Le haut du corps doit être en étirement maximal, comme si on voulait que toutes nos vertèbres aient suffisamment d’espace entre elles pour bien bouger et bien respirer. Le dos est droit et tonique tout en étant souple, les épaules sont abaissées et légèrement en arrière, le cou est étiré et détendu, la nuque droite. Que l’on soit assis, debout en statique ou en marchant, on doit toujours s’imaginer être élevé par un petit fil de marionnette qui nous étire vers le ciel.

Puis on inspire par le nez, en étirant le nombril, en abaissant les épaules et en étirant le cou. Puis on souffle par le bouche en contractant le périnée et en visualisant une poussée depuis ce dernier vers le haut, en abaissant les épaules et en étirant le cou.

La respiration, reflet de notre état intérieur

Faites l’exercices une bonne dizaine de fois, toutes les tensions se relâchent d’un coup ! On se sent plus léger, plus calme, plus en paix à l’intérieur.

Bien respirer, c’est aussi faire le mouvement en pleine conscience.

Aussi pour pour compléter l’exercice de respiration abdominale, vous pouvez utiliser simultanément 3 techniques complémentaires :

1. la connexion Bao Mai* (Coeur*-Hara*). Une main sur le nombril, une main sur le sternum au milieu des deux seins. Cette connexion procure un effet apaisant et réconfortant immédiat. Elle permet de conserver l’énergie dans son centre, le Hara, et aide à la gestion des émotions.

Vous pouvez la réaliser debout, assis, ou couché. Dans cet exercice, inspirez toujours par le nez, en soignant votre posture comme indiqué plus haut, et soufflez par la bouche.

connexion Bao Mai Coeur Uterus respiration zen
Connexion Bao Mai

2. La cohérence cardiaque. C’est une technique respiratoire et de relaxation relativement connue et efficace qui permet de calmer le coeur et le cerveau sur la durée. Elle a été introduite en France par le Dr. David Servan-Schreiber en 2003. Plusieurs façons de la pratiquer existent, mais la méthode des 365 reste encore la plus simple à mettre en place. Il s’agit de faire 3 fois par jour 6 respirations par minute, pendant 5 minutes. Facile, non ! De nombreuses applications sur smartphone existent pour vous accompagner 😉

3. L’ouverture de la cage thoracique

Placez un petit coussin sous vos omoplates, et laissez se poser tranquillement votre colonne. La tête est à plat sur le sol, et les bras, sans effort, reposent à plat, paumes vers le ciel. Cet exercice favorise l’ouverture de la cage thoracique. Outre une meilleure respiration, il permet la libération des émotions qui y sont refoulées. En terme d’Organes* et de Méridiens*, on travaille principalement le Poumon* et le Coeur*.

respiration cage thoracique coussin zen shiatsu yogo doin

 

 

L‘importance du souffle dans l’harmonie intérieure se retrouve dans toutes les philosophies orientales avec les concepts du Qi, Ki, prāṇa, etc, appelé aussi “énergie vitale”. Ce travail sur le souffle a par ailleurs inspiré en occident certains protocoles scientifiques. Le plus connu d’entre eux est MBSR (Mindfulness Based Stress Reduction – Pleine conscience basée sur la réduction du stress), créé en 1979 par le chercheur américain Jon Kabat-Zinn, et utilisé depuis dans les hôpitaux du monde entier.

Le Do In et le Shiatsu pour canaliser nos émotions

Le Do In pour une harmonie corps-esprit

Toutes les disciplines préventives et de développement personnel comme le Do In accordent une importance primordiale au souffle, à la respiration. La continuité du mouvement, sa fluidité, est ce qui permet la vie. Cette idée de continuité et de progressivité se retrouve dans le symbole du Taiji :

“Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme” disait Lavoisier au XVIIIème siècle. C’est exactement ça ! 😉

Que vous débutiez dans le Do In ou que vous soyez confirmés, revenir aux bases régulièrement est toujours nécessaire. C’est un indicateur de notre progression et de notre capacité à savoir “retourner au centre”. Dans l’article de ce blog “Les 5 bienfaits du Do In sur l’être humain“, vous trouverez tous les arguments pour faire du Do In votre outil de développement personnel et préventif favori ;).

  • Pour apaiser l’angoisse et la peur, en plus des exercices visualisés de base, je vous recommande ce tuto, avec différentes techniques, exercices, et points de pressions :
  • Pour calmer la colère et la frustration, rien de tel qu’une bonne détox du Foie ! Même si cette dernière est plutôt préconisée au printemps, si vous êtes de nature à démarrer au quart de tour, il peut vous être utile de la faire régulièrement dans l’année 😉 Toutes les indications dans ce tuto :

Le Shiatsu comme outil de développement personnel

Parfois le travail seul avec soi-même ne suffit pas. On peut avoir besoin d’un coup de pouce extérieur. C’est là que le Shiatsu entre en jeu 😉 C’est un fabuleux outil de développement personnel qui facilite la prise de conscience des liens corps/esprit et qui permet d’avancer plus sereinement sur son chemin de vie.

Le Shiatsushi accompagne le Jusha dans la compréhension de son état physique, psychique et émotionnel à travers les principes de l’énergétique chinoise et agit sur ces derniers en rétablissant l’équilibre. Le travail procède d’une relation de confiance mutuelle et encourage le Jusha à être acteur de sa santé. 

S’il est recommandé de recevoir un Shiatsu a minima à chaque changements de saison, le Shiatsu vous accompagne à tout moment de votre vie pour un suivi, dès que vous ressentez le besoin de travailler sur votre bien-être, à la fois physique et mental 🙂

Contactez votre Spécialiste en Shiatsu pour plus d’informations  ! 🙂

CONCLUSION :

  • La gestion des émotions est un apprentissage. Il requiert régularité et persévérance. 
  • La colère et la peur ont leur utilité dans le panel de nos émotions.
  • Une bonne respiration permet une meilleure gestion de nos émotions.
  • La posture est une condition sine qua non à une bonne respiration.
  • Le travail sur la respiration peut être complété par de nombreux outils tels que la la cohérence cardiaque ou la méditation de pleine conscience.
  • Le Do In et le Shiatsu sont des techniques de développement personnel et préventives qui aident à la gestion des émotions.
  • La régularité de la pratique du Do In et du Shiatsu assure des résultats optimaux dans la gestion des émotions.

*les termes avec une majuscule font référence aux concepts en énergétique orientale.

Pour aller plus loin :

. Zen Shiatsu – Comment équilibrer le yin et le yang pour une meilleure santé

. Zen – Exercices visualisés – Travail des méridiens pour le bien-être

. Pour la posture, la respiration, le périnée et les abdominaux : Abdominaux : arrêtez le massacre !

. Au coeur de la tourmente, la pleine conscience: MBSR, la réduction du stress basée sur la mindfulness : programme complet en 8 semaines

. Cohérence cardiaque 3.6.5, du Dr. David O’Hare

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  •  

17 commentaires sur “Gérer ses émotions en temps de crise avec le Shiatsu et le Do In

  1. J’ai adoré cet article, et j’aime beaucoup ta façon de présenter les choses. J’en avais fait aussi un sur les émotions et ce que je trouve génial c’est qu’on apporte tous notre touche sur le sujet. J’ai appris des choses sur la respiration 😊 Merci !

    1. Merci beaucoup Marie pour ce retour ! 😉
      Le Hara est, dans la philosophie orientale, le centre énergétique de l’être humain. Il est de part et d’autre du nombril, à l’avant comme à l’arrière du corps. On se sert beaucoup de ce centre dans les arts martiaux.

  2. Un tout grand merci pour le soin que vous apportez à vos articles! Ils sont à la fois fouillés et didactiques et c’est à chaque fois un grand plaisir pour moi de les découvrir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.