Chi Nei Tsang : comment se déroule une séance ?

Publié par Ludivine le

Chi Nei Tsang signifie « massage des organes internes ». Il se base sur les principes de la philosophie du Tao.  C’est une pratique de détoxication profonde des organes et des tissus au niveau du ventre. Il permet de soulager de nombreux maux. Il a été popularisé en occident par le thaïlandais Mantak Chia dans les années 1990 🙂

Le « ventre » en Occident

En occident, nous désignons le ventre comme notre « 2ème cerveau » ou « système nerveux entérique« . L’intestin contient en effet environ 200 millions de neurones, soit l’équivalent du cerveau d’un petit chien. Il est aussi intéressant d’observer que dans l’évolution humaine, la formation du système nerveux entérique au stade embryonnaire précède celle du système nerveux central… L’interaction entre l’intestin et le cerveau est permanente, notamment grâce au nerf vague et nous savons maintenant que 95% de la sérotonine est produite… dans l’intestin ! La sérotonine, neurotransmetteur majeur, intervient dans le stress, l’anxiété, les peurs, la régulation de l’humeur en général. Elle est souvent associée au bien-être et au bonheur 🙂

Le best-seller de la médecin allemande Giulia Enders « Le charme discret de l’intestin » a par ailleurs permis de vulgariser le fonctionnement de cet « organe mal aimé » et toutes ses implications dans nos humeurs et dans certaines maladies.

Le « ventre » en Orient

En Orient, la zone du ventre est nommée Hara. Pour les Taoïste, c’est là que se trouve notre énergie vitale. L’approche du corps, et en particulier du ventre dans les pratiques comme le Chi Nei Tsang est holistique. Chaque organe est en effet associé à des fonctions physiques ainsi que psycho-émotionnelles, et l’ensemble est interdépendant. Les organes sont rattachés aux 5 Éléments* (Métal/Eau/Bois/Feu/Terre).

Il convient donc d’y maintenir un équilibre permanent, en le libérant régulièrement des toxines et des tensions qui peuvent être apportées par l’alimentation, la posture, le stress, les pensées, les émotions négatives, etc… L’énergie, le Qi, doit pouvoir y circuler librement 🙂

Le Chi Nei Tsang agit donc sur 3 niveaux :

Le niveau métabolique : sur les grandes fonctions de l’organisme : circulation – respiration – digestion – élimination.

Le niveau structurel : le positionnement des organes et leur mobilité.

Le niveau émotionnel : la somatisation (douleurs, blocages, spasmes) de certaines émotions non gérées.

Yin Yang medecine chinoise

L’entretien préalable dans le Chi Nei Tsang

État des lieux de votre situation

Dans mon cabinet à Nancy, je vous reçois en respectant l’éthique de la pratique traditionnelle. Avant de vous toucher le ventre, nous prenons le temps ensemble de faire le point sur votre parcours de vie, sur vos éventuels antécédents médicaux et chirurgicaux, sur les suivis et traitements en cours. Nous n’interférons en aucun cas dans votre suivi médical ; nous nous appuyons sur ce dernier pour adapter notre pratique à votre situation. Notre rôle reste celui de la prévention et de l’entretien au même titre qu’une pratique sportive. Seul le corps médical est habilité à poser un diagnostic et à soigner la maladie.

L’entretien préalable nous permet d’identifier vos blocages, tensions abdominales, et de vérifier que vous ne présentez aucune contre-indications à la pratique du Chi Nei Tsang.

Pour une action optimale, il est recommandé de ne pas avoir mangé au minimum 2H avant le soin.

Indications à la pratique du Chi Nei Tsang

  • Bien-être général
  • Stress
  • Maux de ventre
  • Fatigue chronique

Contre-indications à la pratique du Chi Nei Tsang

  • Cancers
  • Maladies infectieuses
  • Phlébites
  • Inflammations aigües
  • Maladie de Crohn
  • Recto colites hémorragiques
  • Stérilet / Grossesse / Syndrome des ovaires polykystiques / Endométriose
  • Opérations récentes
  • Troubles psychologiques sévères

L’importance de l’installation et de la prise de contact dans le Chi Nei Tsang

L’installation

Le confort du receveur est la condition sine qua none à un soin de qualité. Dans mon cabinet, je vous reçois au sol sur futon. La pratique du Chi Nei Tsang est à même la peau, à la différence du shiatsu qui se réalise habillé. Il est donc important de prévoir des vêtements souples et facilement ajustables afin d’avoir accès à un maximum de surface abdominale et thoracique (une partie du soin se déroulant jusqu’aux clavicules). Prévoyez également une grande serviette de bain pour vous allonger dessus, ainsi qu’une plus petite pour éventuellement essuyer votre ventre après le soin ; en effet, nous sommes amenés à utiliser de l’huile afin de faciliter les manœuvres 😉 . Les coussins pour soulager votre nuque, vos jambes et votre dos sont fournis par mes soins.

La prise de contact

La prise de contact commence par une connexion Bao Mai (Coeur – Dan Tian inférieur), afin de mettre le corps en confiance. Cette connexion permet de poser la respiration et le rythme cardiaque. Puis j’effectue ensuite une connexion avec mes paumes de mains sur les plantes de pied (8MC et 1R) pour apporter chaleur et recharger tout l’organisme. Enfin j’effectue un étirement des bras à l’arrière de la tête, progressif et intense, pour dégager la cage thoracique et l’abdomen.

Bilan et travail sur les Vents*

Afin de préparer le travail, quelques mouvements de bercements du buste sont effectués, ainsi que des passages circulaires d’intensité et de profondeur progressives. Puis place à l’observation de l’abdomen, du nombril en fonction des principes de l’énergétique chinoise et des zones de Masunaga (Fukushin)

Les Vents pervers peuvent nuire à l’organisme. Il convient de travailler dessus afin d’effectuer un premier niveau de purification. Ouverture de la porte des vents, le point 6VC, centre du Hara, puis des 8 portes selon la carte des portes des Vents. Nous procédons ensuite à la cuisson de Vents, chauds et froids.

Détoxication de la peau et des intestins

Détoxication de la peau

Le travail en Chi Nei Tsang va du plus superficiel au plus profond (relation Biao / Li). Nous commençons donc tout naturellement le travail de détoxication par la peau. Organe le plus grand du corps humain, 2m2, la peau est le reflet de notre état intérieur. L’accumulation des toxines dans l’organisme due à une mauvaise hygiène de vie donne une peau terne et épaisse et l’apparition de diverses problématiques cutanées. Les différentes manœuvres au niveau de la peau de l’abdomen permettent de stimuler le système lymphatiques et d’aider à l’élimination des déchets.

Dans l’énergétique chinoise, il est intéressant de noter que les problématiques de peau nous amènent à un travail sur le gros Gros Intestin*, expression de nos frontières avec le monde extérieur. Le Gros Intestin associé au Poumon forment l’Élément Métal.

Détoxication du gros intestin

Tout comme en Do In, l’action mécanique sur le gros intestin – ou colon, en Chi Nei Tsang est une excellente façon d’en stimuler le péristaltisme. D’une longueur totale d’1, 5 mètres, il se compose de 6 segments et de 2 angles. L’ensemble des manœuvres sur les différentes parties du gros intestin (valvule iléo-caecale – cæcum – colon ascendant – colon transverse – colon descendant – colon iliaque – colon sigmoïde et les 2 angles) permettent de soulager les tensions dans la zone et de favoriser une meilleure action de l’organe.

Détoxication de l’intestin grêle

C’est au niveau de l’intestin grêle – environ 7 mètres de long avec 3 segments : duodénum, jéjunum, iléon, que sont absorbés les nutriments nécessaires à notre organisme en contactant le réseau sanguin et lymphatique par ses millions de villosités. Dans l’énergétique orientale, l’Intestin Grêle fait partie de la l’Élément Feu et côtoie le Cœur. Il est impliqué avec de dernier dans l’équilibre du Shen, notre émotionnel et notre capacité de discernement (séparation du pur et de l’impur).

Le travail de l’intestin grêle permet d’initier une action sur la libération du diaphragme et des tensions abdominales qui ont des répercussions sur le système lymphatique, les muscles du dos et des jambes (psoas par exemple), ainsi que sur les émotions.

Travail sur les émotions et la tonification des organes

Dans l’approche énergétique orientale, nos émotions non (di)gérées ont des conséquences systématiques sur notre corps, ce que nous appellerions en occident la somatisation. Ainsi le Chi Nei Tsang va s’attacher à libérer le Hara des « nœuds » provoqués par nos émotions excessives. Ces nœuds, tensions, s’accumulent dans l’intestin grêle en particulier, organe le plus proche du nombril. Les travaux sur l’Intestin Grêle* permettent une première phase d’élimination des trop pleins, qui pourront être définitivement éliminés à travers le Gros Intestin. Le travail global sur les deux intestins renforce à la fois l’Énergie du Feu (notre émotionnel) et l’Énergie du Métal (notre interaction avec les autres).

Travail des émotions en excès

Dans l’approche orientale, toute émotion : colère – peur – tristesse – joie a sa raison d’être, et n’est en soi ni négative ni positive. C’est lorsque qu’elle est en excès ou en déficience qu’elle peut affecter notre équilibre intérieur.

Nous savons qu’une bonne respiration permet une bonne oxygénation de nos cellules, et donc, un apaisement de nombre de symptômes physiques et émotionnels. Dans ce travail plus intense sur les émotions, nous commençons par plusieurs exercices et manœuvres  respiratoires visant à décongestionner le diaphragme. Cette partie implique beaucoup le receveur et l’accompagne à respirer en pleine conscience.

La respiration diaphragmatique engendre une respiration plus profonde et plus lente, avec un meilleur remplissage/vidange des poumons et par conséquent, un transport de l’oxygène optimisé et une meilleur élimination du CO2. Cette respiration a d’excellents effets démontrés sur le stress, l’angoisse, l’anxiété, etc.

Tonification des organes

Dans cette partie, nous nous attachons à stimuler les zones réflexes de Masunaga d’une main, et de l’autre, à presser un point repère du méridien correspondant. Par exemple pour le Maître Cœur*, nous stimulerons la zone contigüe au plexus solaire et presserons le point 6 du méridien.

A chaque organe correspond une émotion et un son (par exemple la colère et le son SSSHHH pour le Foie*). De nouveau, un important travail sur le souffle est proposé dans cette partie, impliquant le receveur. Nous l’invitons, dans l’expiration, à prononcer tout comme nous le son de l’organe travaillé afin de le tonifier, et d’éliminer l’émotion en excès.

Nous terminons par la « cuisson des organes« .

Détoxication des organes

Après le travail préliminaire de détoxication de surface (avec la peau notamment), cette partie-ci vise à une détoxication profonde et complète, soit l’élimination des toxines et des tensions de tous les organes. Le travail reste un travail d’écoute et d’adaptation au sensations et ressentis du receveur, afin que lui aussi, travaille avec nous en pleine conscience et dans le relâchement.

Beaucoup de techniques utilisées précédemment sont de nouveau sollicitées, ainsi qu’un gros travail de pompage des différents organes. La respiration active et consciente du receveur en accompagnement de notre travail est également très importante dans cette partie. Un gros travail sur les zones réflexes de Masunaga, les points repères du méridien et les sons est de nouveau activé.

Chaque organe est passé en revue avec des manœuvres spécifiques et dans un ordre bien établi : le Poumon*, la Rate* et le Pancréas*, le Foie*, La Vésicule Biliaire*, l’Estomac*, la Vessie*, et enfin le Cœur*, le Péricarde* (ou Maître Cœur*) et le Triple Réchauffeur*.

Détoxication du système lymphatique

La bonne action de notre système lymphatique est primordiale dans l’élimination des déchets du corps. A la différence du sang propulsé dans les artères par les battements du cœur, la lymphe ne s’active qu’indirectement par les autres mouvements du corps (musculaires par exemple). C’est pour cela que l’action mécanique du massage sur le réseau lymphatique va fortement en améliorer le fonctionnement.

L’ensemble du du corps humain est parcouru par le réseau lymphatique, parallèle au réseau sanguin. Il est constitué de vaisseaux et de ganglions. Ces derniers ont une forte concentration dans l’aine, les aisselles et le cou. L’ensemble de la lymphe est déversée dans le canal thoracique (pour le bas du corps) et les canaux lymphatiques (pour le haut du corps). L’ensemble de la lymphe repart ensuite dans le système veineux par le veine sous-clavière (clavicules).

L’ensemble des manœuvres délicates de cette dernière partie vise à terminer le travail d’élimination des déchets en facilitant l’action mécanique du réseau lymphatique : pompages de l’aine, ramassage des viscères jusqu’au nombril, pompage de la citerne de Pequet, remontée en moulins du canal thoracique, pressions et massage sous-claviculaires.

Prise de congé

De la même façon que nous accordons une attention particulière à la prise de contact, il est tout aussi important de quitter le receveur en clôturant le soin de manière progressive et douce. A la fin du travail sur la lymphe, nous recouvrons votre ventre, puis nous recréons la connexion de départ Bao-Mai durant quelques minutes, afin de s’assurer de l’apaisement global du corps et de l’esprit.

FIN !

Vous avez aimé l’article ? Pensez à le COMMENTER, à le PARTAGER, à le LIKER ! et à vous ABONNER à la newsletter pour recevoir votre BONUS et toutes les nouvelles du blog ! 🙂

*Les termes avec une majuscule font référence au concept en énergétique orientale.

 

Pour aller plus loin :

Le très complet livre de Mantak Chia, niveau 1 :

et pour les plus avancés 😉

et l’excellent livre de Giulia Enders :

Partager l'article :
Catégories : Chi Nei Tsang

4 commentaires

Emmanuelle KOESSLER BESSON · 22 avril 2023 à 6 h 53 min

Bravo:) Belle synthèse!

    Ludivine · 22 avril 2023 à 10 h 55 min

    Merci Emmanuelle ! 😉
    Au plaisir de se croiser.
    Ludivine

Marie · 28 avril 2023 à 14 h 28 min

Oui magnifique synthèse et comment prendre soin de soi.

    Ludivine · 11 mai 2023 à 5 h 18 min

    Merci Marie !

Laisser un commentaire

Emplacement de l’avatar

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.