L’art du massage : accompagner par le toucher

Chères lectrices, chers lecteurs,

Ci-dessous, un très beau texte de Claire Tedeschi de Cocon Précieux, qui nous parle à merveille des bienfaits, parfois insoupçonnés, du massage. A l’instar du shiatsu, quand le toucher devient accompagnement…

massage confiance toucher

Le toucher : le sens le plus important de l’homme

La peau est l’organe le plus étendu du corps humain, ce qui fait du toucher le sens le plus important de l’homme. Nous pouvons vivre sans voir, sans sentir, sans entendre, sans parler, mais nous ne pouvons vivre sans toucher ni être touchés. Ce sens est d’ailleurs le premier à se développer in utero, et une règle d’embryologie dit que les premiers organes et sens à se développer dans le ventre maternel seront les plus vitaux dans la vie de l’humain. Il est le sens de la découverte et de l’exploration du monde pour le jeune enfant, et il est le dernier sens à s’éteindre avant la mort. Et d’ailleurs, nous le savons de manière instinctive lorsque nous prenons la main ou caressons un proche qui s’apprête à donner son dernier souffle.

Le massage est un savoir ancestral qui se transmet à travers le temps, de génération en génération. Il est d’ailleurs la clé de voûte de beaucoup de médecines traditionnelles (chinoise, ayurvédique etc…). Mais il n’est pas une tradition “exotique” comme nous pourrions le croire, nous occidentaux. Les vertus du toucher étaient bien connues de nos ancêtres et l’imposition des mains était une pratique courante pour guérir toutes sortes de maux. D’ailleurs, les rois eux mêmes pratiquaient ce que l’on appelait “l’imposition des mains royales”.

Le massage : partie de l’hygiène de vie quotidienne

Peut-être qu’au premier abord, si je vous parle de massage bien-être vous allez penser aux spas luxueux, aux huiles parfumées, à la lumière feutrée d’une bougie, au Maroc, à Bali, à l’Inde, au voyage…. Et cette notion de plaisir est tout à fait primordiale dans le massage! En effet, le massage est d’abord un éveil des sens, et de tous les sens (l’odeur de l’huile, le son d’une musique douce, la vue de la flamme d’une bougie qui oscille etc). Aujourd’hui ma pratique a évolué mais une partie importante de ma clientèle vient toujours se faire masser “pour le plaisir”, pour la détente. Et c’est une bonne nouvelle! Cette clientèle là a aussi compris, comme le dit si justement Tiffany Field, que “comme c’est le cas de l’alimentation et de l’exercice, nous avons besoin de notre dose quotidienne de toucher“. Le massage fait partie de l’hygiène de vie.

massage toucher rassurant apaisement

Des études menées auprès des animaux ont montré à quel point le toucher était vital, notamment chez les petits: les souriceaux et les chatons qui n’avaient pas été léchés par leur mère (le léchage étant l’équivalent du toucher chez nous humains), mourraient très rapidement. Les petits singes qui ne pouvaient être touchés par leur mère se recroquevillaient dans un coin et dépérissaient. Chez l’humain, c’est la même chose et nous connaissons tous le terrible exemple des orphelinats roumains dans lesquels les enfants et les bébés, ne recevant aucun contact tactile avaient de gros retards de croissance ou mourraient. Le toucher est nourrissant.

Chez l’enfant et le bébé, ce besoin vital de contact est assuré par les parents. Mais en grandissant, ce contact s’estompe ou se perd sans parfois trouver de substitution. C’est là que le massage prend tout son sens. Je me souviens par exemple d’une de mes clientes quinquagénaire, dont c’était le premier massage, qui s’est relevée de ma table en pleurant à chaudes larmes. Lorsque je lui demande ce qui ne va pas, elle me raconte que sa maman est morte alors qu’elle avait 6 mois, et que le massage a fait remonter à la mémoire de son corps le toucher bienveillant de cette dernière. Elle me dit aussi que son mari n’est pas très tactile, et que personne ne la touche jamais. J’accompagne depuis cette cliente sur son chemin.

Accompagner par le toucher

Nous l’avons vu, il y a dans le massage une notion évidente de “plaisir”, et le développement actuel des spas est une bonne nouvelle.

Mais il existe une autre façon de masser, qui est celle que je pratique, et qui est celle de l’accompagnement par le toucher. Accompagner, c’est se joindre à quelqu’un pour aller où il va en même temps que lui, parce que ça n’est pas le but qui compte mais le chemin. Cette approche n’a rien de thérapeutique, elle est simplement humaniste. Et c’est ce côté humaniste que les gens viennent chercher lorsqu’ils viennent me voir. C’est ce côté là qu’au fil de ma pratique et à travers les chemins de mes client(e)s j’ai développé. D’ailleurs ma pratique manuelle elle-même a évolué.

De massages très techniques (et il faut passer par là à l’école pour faire ses mains), je suis passée à une gestuelle plus simple, et il m’arrive avec certaines personnes de ne pratiquer qu’une imposition de mains parce que plus que le massage, c’est le toucher qui fait du bien. Par exemple, avec les personnes âgées, handicapées ou les personnes en fin de vie, bien souvent je ne fais que poser mes mains, dans un toucher d’écoute et de bienveillance, comme un ami qui pose la main sur votre épaule pour vous dire qu’il est là et que ça va aller. Souvent cela suffit à les soulager.

huile massage bien être

Le massage bien-être agit sur les plans corporels, émotionnels, et énergétiques, et rien ne vaut quelques exemples de personnes que je peux être amenée à accompagner pour l’illustrer:

 

-Une personne qui a été amputée, qui a subi une mastectomie après un cancer du sein, une opération de chirurgie esthétique, une jeune fille anorexique.. qui a besoin de reconnaître et d’accepter physiquement, émotionnellement et énergétiquement son corps

-Un cadre en burn-out pour qui le massage sera une soupape de décompression

-Des parents adoptifs avec leur bébé qui ont besoin de créer avec lui un lien charnel

-Une femme enceinte pour se préparer à son accouchement

-Une jeune maman en plein baby blues

-Une personne âgée qui n’est plus touchée que par des gestes médicaux ou techniques

-Une personne en fin de vie et ses proches pour leur apprendre à communiquer par le toucher avec le mourrant

-Une personne atteinte de cancer en soutien aux différents traitements médicaux et à la fatigue

La liste pourrait être extrêmement longue tant les situations sont différentes. Les massages d’accompagnement concernent tous les publics, à tous les âges de la vie, et c’est ce qui fait la richesse de mon métier. Aujourd’hui il me semble important de transmettre l’importance et les vertus de ce sens encore mystérieux par un travail pédagogique auprès d’enfants, de personnels soignants, de professionnels du grand âge, de soins palliatifs, de la petite enfance etc… afin que chacun puisse recevoir s’il le souhaite et dans un cadre éthique et déontologique un toucher bienveillant, accompagnant et nourrissant.

 

Vous avez aimé l’article ? Pensez à PARTAGER, COMMENTER, LIKER, et à vous abonner au blog pour recevoir les dernières news et votre BONUS !

En attendant, soyez vous, soyez shiatsu, et à très bientôt ! 😉

Ludivine

Partager l'article :
  •  
  •  
  •  
  • 19
  • 19
    Partages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.